Bilan cinéma de 2015

Bilan cinéma de 2015

En quelques mots…

Bien que 2016 soit déjà bien entamée, l’année cinématographique de 2015 vient tout juste de s’achever, avec la cérémonie des oscars le 28 février, et les dernières sorties tardives ce mercredi 9 mars. C’est donc le moment de faire un bilan définitif sur les films sortis en 2015.

Alors que retenir de cette année 2015 ?

1) Mad Max : Fury Road

1) Mad Max : Fury Road

Avec ce film déjà culte, George Miller pose de nouvelles bases au cinéma d’action, et assoit durablement son emprunte sur la pop culture avec un univers post-apocalyptique tel qu’on en avait pas vu depuis bien longtemps.

.
2) Oscars 2016

2) Oscars 2016

The Revenant est le grand gagnant de cette cérémonie, offrant l’oscar du meilleur réalisateur à Alejandro González Iñárritu, ainsi que celui du meilleur acteur à Leonardo DiCaprio. Spotlight quant à lui s’adjuge la statuette du meilleur film.

.
3) Nostalgie…

3) Nostalgie

Star Wars VII, Jurassic World, Mad Max 4, Creed… l’année aura été riche en grand retour de franchises, faisant se déplacer des foules immenses dans les salles obscures, et générant des recettes pharaonique pour l’industrie du cinéma. N’en déplaise à Spielberg et Lucas, les blockbusters et le cinéma de divertissement sériel ont encore de beaux jours devant eux.

.
4) Esthétique 1980′

4) Esthétique 1980'

Les codes cinématographiques des années 80 ont été à l’honneur cette année, faisant le succès de films comme Star Wars et Mad Max. Plus que de simples hommages, ces retours dans le passé auront surtout été l’occasion de revenir à ce qui faisait le charme du cinéma d’antan, permettant à certaines œuvres de se démarquer aisément de la masse comme pour Insidious 3.

.
5) Ambiance 1950′

5) Ambiance 1950'

Les années 50 auront bien inspiré les réalisateurs cette année. Que ce soit dans le New York de 1952 avec Carol, dans le Brooklyn haut en couleurs du film éponyme (Brooklyn), ou dans le Berlin de 1958 avec Le Pont des Espions, cette époque aura été abondamment utilisée afin de mettre en scène la pression sociale et politique d’alors.

.
6) Tom Hardy

6) Tom Hardy

Incontestablement l’acteur de l’année. Mad Max, Legend, The Revenant… en enchaînant les tournages bien choisis, le nouveau chouchou d’Hollywood aura durablement marqué les spectateurs avec sa gueule et son ton de voix reconnaissable entre tous. Nullement récompensé cette année, cela ne devrait plus tarder à arriver s’il continue sur cette lancée.


Bilan cinéma de 2015 : Récompenses

J’expose ici mon point de vue personnel sur cette année 2015, en fonction des films que j’ai vu (26 au total) et que j’ai aimé.

Meilleur film > The Revenant – Alejandro González Iñárritu

Meilleure réalisation > The Revenant – Alejandro González Iñárritu

Meilleure image > The Revenant – Alejandro González Iñárritu

Meilleure musique > Carol – Todd Haynes

Meilleures émotions > Carol – Todd Haynes

Meilleure mise en scène > Mad Max : Fury Road – George Miller

Meilleure scénographie > Mad Max : Fury Road – George Miller

Meilleur scénario > Seul sur Mars – Ridley Scott

Meilleure écriture > Les Huit Salopards – Quentin Tarantino

Le film original > Chappie – Neill Blomkamp

Le renouvellement du genre > Mad Max : Fury Road – George Miller

Meilleurs acteurs > Spotlight – Tom McCarthy

Meilleur film dramatique > The Revenant – A. González Iñárritu

Meilleur comédie > Kingsman : Services secrets – Matthew Vaughn

Meilleur film de science-fiction > Chappie – Neill Blomkamp

Meilleur film fantastique > Insidious : Chapitre 3 – Leigh Whannell

Meilleur film d’action > Mad Max : Fury Road – George Miller

Meilleur film noir > Les Huit Salopards – Quentin Tarantino


Bilan cinéma de 2015 : mon Ressenti

Les films que j’ai aimés

The Revenant – Alejandro González Iñárritu
Mad Max : Fury Road – George Miller
Carol – Todd Haynes
Les Huit Salopards – Quentin Tarantino
Chappie – Neill Blomkamp
Seul sur Mars – Ridley Scott
Kingsman : Services secrets – Matthew Vaughn
Star Wars – Le Réveil de la Force – JJ Abrams
The Big Short – Adam McKay

Les films qui m’ont déçus

Jurassic World – Colin Trevorrow
Jupiter Ascending – Les Wachowski


Bilan cinéma de 2015 : Acteurs

Meilleur acteur sur l’année > Tom Hardy

Meilleure acteur dans un 1er rôle > Cate Blanchett dans Carol

Meilleure acteur dans un 2nd rôle > Mark Ruffalo dans Spotlight

Les acteurs qui m’ont marqués cette année :

> Tom Hardy (Mad Max Fury Road ; Legend ; The Revenant)

tom-hardy-the-revenant

Charlize Theron (Mad Max : Fury Road)
> Cate Blanchett (Carol)

carolbar

Matt Damon (Seul sur Mars)
Sean Bean (Seul sur Mars)
> Leonardo DiCaprio (The Revenant)

dicaprio-xlarge

Domhnall Gleeson (The Revenant)
Eddie Redmayne (The Danish Girl)
> Alicia Vikander (The Danish Girl)

rs_1024x759-151007091834-1024.alicia-the-danish-girl.cm.10715

> Michael Fassbender (Steve Jobs)

ee

Kate Winslet (Steve Jobs)
> Mark Ruffalo (Spotlight)

mark_ruffalo

Michael Keaton (Spotlight)
> Liev Schreiber (Spotlight)

img_0020160224095713-7658

Stanley Tucci (Spotlight)
> Samuel Lee Jackson (Les Huit Salopards ; Kingsman : Services Secrets)

sam-jackson

> Kurt Russell (Les Huit Salopards)

les-huit-salopards-the-hateful-eight-quentin

Tim Roth (Les Huit Salopards)
Jennifer Jason Leigh (Les Huit Salopards)
Michael Madsen (Les Huit Salopards)
Tom Hanks (Le Pont des Espions)
> Mark Rylance (Le Pont des Espions)

Bridgeof-Spies-Mark Rylance

Colin Firth (Kingsman : Services Secrets)
Taron Egerton (Kingsman : Services Secrets)
Mark Strong (Kingsman : Services Secrets)
Brie Larson (Room)
Saoirse Ronan (Brooklyn)
Christian Bale (The Big Short)
> Steve Carell (The Big Short)

951f53e0-7a97-0133-0cb7-0e34a4cc753d

Ryan Gosling (The Big Short)
> le groupe Die Antwoord (Chappie)

453570430_preview_Untitled-5


Mon TOP 10

1/ The Revenant – Alejandro González Iñárritu

14_The Revenant (2015)

2/ Mad Max : Fury Road – George Miller

13_Mad Max_Fury Road (2015)

3/ Carol – Todd Haynes

Carol (2015)

4/ Les Huit Salopards – Quentin Tarantino

Les Huit Salopards (2015)

5/ Chappie – Neill Blomkamp

20_Chappie (2015)

6/ Seul sur Mars – Ridley Scott

10_Seul sur Mars (2015)

7/ Spotlight – Tom McCarthy

6_Spotlight (2015)

8/ Kingsman : Services secrets – Matthew Vaughn

17_Kingsman_Services Secrets (2015)

9/ Le Pont des Espions – Steven Spielberg

26_Le Pont des Espions (2015)

10/ Star Wars VII – Le Réveil de la Force – JJ Abrams

28_Star Wars VII_Le Réveil de la Force (2015)

 


Les films que j’ai vu cette année

Tous les films visionnés cette année, avec leur appréciation et un lien vers leur critique.

1 The Revenant – A. González Iñárritu Excellent 19
2 Mad Max : Fury Road – George Miller Excellent 18
3 Carol – Todd Haynes Excellent 18
4 Les Huit Salopards – Quentin Tarantino Excellent 18
5 Chappie – Neill Blomkamp Très Bien 17
6 Seul sur Mars – Ridley Scott  Très Bien 17
7 Spotlight – Tom McCarthy  Très Bien 17
8 Kingsman – Matthew Vaughn  Très Bien 17
9 Le Pont des Espions – Steven Spielberg   Très Bien 17
10 Star Wars – Le Réveil de la Force – JJ Abrams   Très Bien 16
11 The Big Short – Adam McKay  Très Bien 16
12 Victoria – Sebastian Schipper  Très Bien 16
13 Room – Lenny Abrahamson  Très Bien 16
14 Creed – Ryan Coogler   Très Bien 16
15 Moonwalkers – Antoine Bardou-Jacquet Très Bien 16
16 Steve Jobs – Danny Boyle Bien 15
17 Brooklyn – John Crowley Bien 15
18 The Danish Girl – Tom Hooper Bien 15
19 Avengers : l’Ère d’Ultron – Joss Whedon Bien 14
20 Free Love – Peter Solett Bien 14
21 Legend – Brian Helgeland Bien 14
22 Insidious : Chapitre 3 – Leigh Whannell Assez Bien 13
23 Ant-Man – Peyton Reed Assez Bien 13
24 Jurassic World – Colin Trevorrow Assez Bien 12
25 Chair de Poule – Rob Letterman Moyen 11
26 Jupiter Ascending – Les Wachowski Moyen 10

 

Brooklyn – John Crowley

Brooklyn

Avec Brooklyn, John Crowley nous offre un beau film très classique sans grandes prétentions. L’histoire est plutôt simple, peut-être un peu trop d’ailleurs, le manque de profondeur et d’intérêt de l’intrigue aboutissant fatalement à quelques longueurs. Cependant, avec ses personnages attachants et tous très bien interprétés, sa musique au charme subtile, et son esthétique qui joue beaucoup sur les contrastes de couleurs (entre une Brooklyn chatoyante et une Irlande un peu fade), le film parvient à rester suffisamment enivrant et plaisant à regarder. Il ne se résume par ailleurs aucunement à une simple romance, se centrant plutôt sur la façon de se construire sa propre vie. J’ai personnellement beaucoup apprécié l’évolution du personnage d’Eilis Lacey (la première partie du film), joué avec beaucoup de justesse par la jeune et talentueuse Saoirse Ronan. J’ai été par contre moins emballé par la deuxième partie, un peu longue à mon goût pour ce que ça raconte. Je conseille ce film aux spectateurs sensibles aux récits de vie qui mettent en avant le ressenti et les émotions des personnages.

Bien > 15/20


 

Room – Lenny Abrahamson

Room

Room est un très beau film, émouvant sans être larmoyant, et duquel on ressort même avec un soupçon d’optimisme ! J’ai beaucoup aimé le parti-pris de réalisation. Tout est fait pour que le spectateur découvre l’histoire progressivement, la réalisation se centrant uniquement sur le point de vue de l’enfant. Le film ne se disperse pas, et assume son parti-pris jusqu’au bout, en nous offrant une véritable réflexion sur la manière dont un enfant de 5 ans peut se construire sa propre vision du monde (qui plus est dans les conditions extrêmes relatives à l’histoire du film). Certaines problématiques habituelles aux drames familiaux finissent par apparaître, notamment l’image à donner face aux médias et la façon de réagir à la pression sociale (ce qui peut rappeler le traitement qui en avait été fait dans Gone Girl de David Fincher). Globalement le film fonctionne très bien, les acteurs sont plus que convaincants (Brie Larson bien entendu, mais également tous les autres !), et malgré quelques facilités d’écriture (j’ai eu beaucoup de mal à croire à la manière dont s’est passée l’évasion du gamin) il y a de quoi ressortir de la salle bouleversé par cette histoire.

Très Bien > 16/20


 

Moonwalkers – Antoine Bardou-Jacquet

Moonwalkers

Antoine Bardou-Jacquet, nouveau venu dans le monde du cinéma, nous offre avec Moonwalkers une comédie aussi décalée que déjantée à l’humour étonnamment très anglais. Ce premier long-métrage va ainsi enchaîner gags sur gags sans temps morts, en nous offrant une foule de personnages attachants et hauts en couleurs, tous campés par d’excellents acteurs (mention spéciale pour Ron Perlman). Le film s’appuie sur une thématique intéressante et jusqu’alors peut utilisée au cinéma : le tournage par les services secrets américains d’un faux alunissage dans l’hypothèse de l’échec de la mission Apollo 11. Une idée qui est ici globalement bien exploitée, même si le dénouement semble un peu convenu et forcé. Pour ma part, ce fut une belle surprise que ce film qui s’avère être un excellent divertissement où tous les éléments comiques fonctionnent à merveille ! Le seul bémol pour moi serait la qualité de l’image (la mise au point notamment) qui laisse souvent à désirer : il est vrai que c’est en partie le choix du réalisateur que d’utiliser le flou de l’image comme un élément visuel et scénaristique cohérent, mais j’ai beau me remémorer le film dans son ensemble, je n’ai pas souvenir d’une seule image qui soit parfaitement nette… Mais ce petit point mis à part, Moonwalkers nous propose un ensemble globalement maîtrisé et très plaisant à suivre. Alors n’hésitez plus et courez le voir !

Bien > 15/20


 

La Chute de Londres – Babak Najafi

La Chute de Londres

La Chute de Londres, réalisé par Babak Najafi, est un bon petit film d’action un peu basique mais bénéficiant d’un rythme assez soutenu. Prenant la suite des événements de La Chute de la Maison Blanche, on y retrouve le duo de choc incarné par Gerard Butler et Aaron Eckhart, cette fois-ci en bien mauvaise posture dans la capitale anglaise. Le film se laisse regarder et peut compter sur un certain nombre de scènes d’action efficaces quant il s’agit de corps à corps. En revanche, dès qu’il essaye de passer à l’étape supérieure pour nous proposer des scènes potentiellement marquantes (ce qui pourrait être le cas des premières scènes d’attentats) le film se plante en ne sachant plus maîtriser ni son rythme ni ses effets spéciaux. La Chute de Londres pâtit ainsi de scènes bâclées et lourdement mal numérisées, ce qui a pour effet de nous faire sortir du film à des moments pourtant clés. Enfin je trouve que ce qui plombe le plus cette suite est la nature de son discours. Car ici le sujet, pourtant sensible, est traité sans la moindre subtilité, multipliant les clichés tout en favorisant de manière assumée une propagande sécuritaire, anti-orientale et pro-occidentale… Et bien qu’il faille mettre son cerveau sur off pour regarder ce genre de film, cela ne pardonne en rien à mon sens la teneur du message véhiculé.

Très Moyen > 9/20